Batman Returns
  

Batman Returns

Pulau Pinang, Malaisie le 27/04/2003

 

7h30 du matin et déjà en route pour rejoindre la Malaisie. Nous sommes dans un mini-van qui nous emmène jusqu’à la ville de Trang. Après 30 minutes de pause, nous reprenons un autre mini-bus pour la ville frontière : Hat Yai. Après 2h de pause, nous reprenons encore un autre mini-bus pour la suite de notre route. Arrivé à la frontière, nous obtenons tous les tampons de sorti de territoire. En revanche, pas moyen d’obtenir ceux d’entrée en Malaisie sans passer par le poste médical. SARS oblige, un médecin nous prend notre température en mettant un thermomètre sur le front (on a eu chaud !). Il nous pose des questions sur notre provenance et nous devons remplir deux formulaires concernant notre état de santé ainsi que les précédents pays visités durant les trente derniers jours. Sur le papier, Singapour est marqué comme un pays à risque, je sens que l’on va avoir des problèmes à l’entrée en Indonésie ! Une fois notre passeport tamponné, nos sacs passés aux rayons X, nous voici en Malaisie !
Trois heures plus tard, nous commençons à apercevoir l’île de Penang, notre prochaine destination. Nous pensions arriver sur une île très tranquille du même style que Ko Lanta, c’est pas trop le cas ! Pour y accéder, pas de bateau à moteur tout rouillé mais un pont d’au moins 3 km similaire à celui de San Francisco. Nous sommes sur une île d’au moins 50km de long sur 40 de large. Nous nous arrêtons dans la ville chef-lieu : Georgetown.
Petit détail, nous n’avons pas de Lonely Planet sur la Malaisie…Il va falloir bien jouer pour trouver une chambre…ce soir par exemple. Après 5 minute de réflexion intense sur où aller et pourquoi cette direction, nous rencontrons un touriste, apparemment le seul du quartier. Il nous dit d’aller dans une rue similaire à Kao San Road, Julien devient subitement très énergique à l’idée de ce come-back. Arrivé sur place, il y a cinq ou six guesthouse, une dizaine de touriste à l’horizon…aucun rapport avec l’ambiance de Bangkok ! Nous déposons nos affaires dans un petit hôtel, et redescendons pour manger un bout et surtout pour essayer de rencontrer du monde. Au bout d’une heure, à part un bar qui projète des films piratés, pas vraiment d’ambiance, Julien part se refroidir dans un cybercafé, tandis que moi, je fait un petit tour pour découvrir le quartier.
1h00 du matin, Julien s’est fait mettre à la porte du cyber (il y a une heure en plus en Malaisie…), le voilà qui débarque dans la chambre. Au début, je n’y fait pas attention, et puis je me réveille en rigolant…il a le don pour s’ouvrir le pied à la plage, s’érafler le torse sur LE rocher en nageant, se faire chercher les poux par un cafard,…là, il est encore en train de se battre avec un animal ! C’est un espèce que gros papillon qui se balade dans la chambre, il essaye de l’attraper, mais l’animal crie de tout ses forces. En s’envolant, il se prend même dans le fan et tombe sur mon lit. Je le rejette sans faire vraiment attention, je suis encore au bord de la crise de rire en voyant Julien qui s’efforce de l’attraper. Au bout de deux minutes, on se rend compte que ce gros papillon est tout simplement une chauve-souris. Elle a un corps d’au moins 15 cm et une envergure avec ses ailes ouvertes d’au moins 40 cm. Julien me retient de la tuer en disant que il va y avoir plein de sang. Il arrive enfin à l’attraper et à la mettre dehors. Pendant encore quinze minutes, on entendra crier l’animal…Julien commence à adorer Penang !

Le lendemain, nous commençons à visiter Georgetown. Nous nous dirigeons vers le centre ville et découvrons le quartier de Chinatown, puis une tour d’au moins 300m de haut (Komtar tower) et juste à coté un énorme complexe commercial. Nous entrons dans ce monstre de la consommation. Nous découvrons un centre sur au moins cinq étages et ultra moderne. On a vraiment l’impression que comme en Thaïlande, les gens sont accros au téléphones portables, il y a au moins un quart du magasin qui en proposent sans compter l’exposition du rez-de-chaussée ! On trouve de tout ici, plein de stand d’électronique mais aussi pas mal de vendeurs de Dvd, jeux vidéo, logiciels pirates. Ici, les escalators sont très mal position et on est obligé de marcher des kilomètres pour monter au dernier étage…commercialement efficace car on passe devant tout !
On commence un peu à geler avec cette climatisation, direction le reste de la ville. Nous grimpons dans un bus gratuit qui nous mène dans un vieux quartier de la ville. Sur place, on se serait cru dans le quartier de la bourse à Paris, il y a des banques partout ! Nous continuons à pied et découvrons de nombreux temples, mosquées et beaucoup de monuments de type européen. En Malaisie, il y a plein de musulmans, de chinois et aussi un nombre impressionnant d’indiens. Original de retrouver deux mois après un temple indien ultra clean et sans une vache devant.
 

Dans notre parcours, nous visitons un temple chinois, puis un autre bouddhiste avec notamment un énorme bouddha couché. On commence à vraiment transpirer à grosses goûtes la ! Il paraît que la plage est à 6 km au nord. Après avoir grimpé dans un bus, nous voici arrivé à destination. Nous sommes au milieu d’hôtels ultra chics et on commence à voir quelques touristes mais comme en Thaïlande, tout ces lieux sont vide ! Nous trouvons la plage. Elle doit faire au moins 3 km sur 10m de large. Ici, pas de lagon. Il y a très peu de monde alors on peut louer tout se que l’on veut pour une bouché de pain. Compter 50F/h pour le Jet ski…on est bien loin des prix en plein été en Corse ! Julien teste le premier l’eau. Pas vraiment convaincu de sa propreté et après été attaqué par un animal (une méduse à son avis), je n’ai plus vraiment envie de me baigner moi !!! De retour à Georgetown, nous prenons nos billet de bus pour la capitale. Le lendemain, il est 8h00 quand nous quittons l’île, direction notre prochaine étape : Kuala Lumpur.

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Malaisie